ataraxosphere

Le blog de Frédéric Kelder (contribuable d'Aubervilliers et de Noisy-le-Sec) et de Florent Zanetti (résident de Paris 13ème). Réflexions citoyennes pragmatiques, sans tabou ni clanisme.

06 juin 2012

La cohabitation, seule solution ?

On serait tenté de le penser, étant donné qu'il est absolument fondamental d'empêcher le PS d'obtenir la majorité à l'Assemblée Nationale (après le contrôle de l'Elysée, du Sénat et de la quasi-totalité des Conseils Régionaux et des mairies des grandes villes). Ceci pour des raisons de fond (sa politique est terriblement néfaste) comme de principe (on le sait depuis Montesquieu, l'équilibre des pouvoirs est essentiel dans une démocratie digne de ce nom et il serait très dangereux de confier toutes les manettes à une seule formation quelle qu'elle soit).

La cohabitation fait d'ailleurs partie de la Vème République et n'a rien de paralysant a priori (Lionel Jospin et sa clique pourraient en témoigner, qui ne se sont pas spécialement tourné les pouces entre 1997 et 2002, pour le meilleur et pour le pire).

Mais quand on connaît le bilan et le niveau déplorables des candidats de l'UMP, on ne peut pas raisonnablement voter pour eux (sauf exception). Sans compter qu'ils se trouveraient alors en opposition frontale avec le Sénat (aux mains du PS), avec pour le coup un réel blocage institutionnel consécutif au comportement immature de ces deux partis ineptes.

Alors suite à ce double constat (surtout pas de majorité PS, mais pas davantage de majorité UMP), que faire ? Sur le papier, il reste une possibilité. Elle suppose un comportement responsable des élus français (et accessoirement de l'électorat). Rien que le fait de formuler ceci montre combien cette éventualité est surréaliste et absolument pas susceptible de se produire. Mais restons dans l'abstrait, puisque c'est tout ce qu'il nous reste... Dans la plupart des démocraties (et les exemples ne manquent pas en Europe), aucun parti politique n'a la majorité à lui tout seul au Parlement, lequel est constitué de plusieurs groupes reflétant la composition de l'opinion électorale et animant le débat politique au sens noble : exposé des différentes positions en présence, argumentation, négociation, constitution de majorités d'idées de composition changeante selon les sujets... bref un fonctionnement mature et responsable qui n'a rien d'inhumain ni de fictif – sauf ici...?

Posté par fzanetti à 23:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Desinformation

    Je suis tout à fait d'accord avec cette conclusion, et pour une fois, les politiques ne sont pas seuls responsables : des journalistes colportent à longueur d'interview le cliché selon lequel le bipartisme serait une norme, une forme naturelle d'évolution de la politique… alors que la France est, à ma connaissance, le seul pays au monde à fonctionner sur ce régime, paralysant dans les faits, et antidémocratique dans son principe.

    Posté par FrédéricLN, 07 juin 2012 à 10:41
  • Vous oubliez les USA...

    Quant aux "journalistes" français, il est manifeste qu'il n'y a que du tapioca entre leurs oreilles (à de très rares exceptions près).

    Posté par florent, 07 juin 2012 à 23:30
  • Des journalistes honnêtes...

    ... il en existe réellement et il faut les citer. En Aquitaine nous avons la chance d'avoir l'ancien rédacteur en chef du journal Sud Ouest qui est devenu indépendant sur un journal en ligne. Joël Aubert sur "Aqui.fr" est particulièrement intéressant et neutre. Brillant tout en restant attentif avant tout à la solidarité.
    J'aime beaucoup aussi l'esprit incisif de Laurent de Boissieu.
    Sans oublier Jean-François Kahn dont j'admire le style provoc.
    J'en connais aussi dans mon coin dont je ne peux pas dire le nom sinon ce serait les acheter en quelque sorte.
    Il doit bien y en avoir plein d'autres non ?!
    Il n'empêche comme le dit Frédéric que nombreux sont ceux qui colportent la "nécessité" du bipartisme. Ils ont donc une grosse responsabilité dans les conflits qui en découlent.

    Posté par F. Boulanger, 11 juin 2012 à 22:06

Poster un commentaire